26 février 2007

Lettre aux femmes qui m'entourent

A ma tante
Depuis 3 ans, tu mens. Depuis 3 ans, cette tartine de merde dont tu parles tout le temps, tu te l'es fabriquée toute seule. Tu l'aurais dit, il y a 3 ans, tu aurais fait moins de mal. Mais tu as préféré mentir, toi qui me disais tout le temps qu'il faut arrêter de faire des secrets, arrêter de ménager tout le monde. Toi qui me disais tout ça, et moi qui te croyais. Moi qui te considérais un peu comme une seconde mère.
Mais comme elle, tu ne sais pas ce que tu veux, et tout le monde en souffre. Moi, j'en souffre.

A ma mère
Tu n'as plus d'argent. Tu pleures, et tu nous envoie sur les roses au moindre mot. Pourtant, nous ne sommes pas responsables de ton départ. Nous ne sommes pas responsables de tes choix. Je suis juste là, ton enfant. D'ordinaire, les mères transmettent leurs valeurs aux enfants. De toi, j'ai retenu le refus constant de participer aux sorties familiales, les plaintes sur ta situation, qu'elle soit familiale, de mère au foyer, d'agent de production, de femme divorcée avec enfants à charge (à charge... c'est plutôt papa qui l'a assumée notre charge)
Si seulement je pouvais espérer. Mais je sais que ce n'est pas possible.

A ma soeur
Je n'ai pas avec toi la même complicité qu'avec elle. J'ai essayé, mais tu es proche de lui, notre frère. Tu n'es pas seule.

A ma cousine
Tu es comme ma soeur, toi. Je te comprends, tu me demandes de jouer le rôle de grande soeur, et je suis heureuse de jouer ce rôle pour toi.

A ma grand-mère maternelle
Tu pèses sur tous. Tes remarques acerbes détruisent tout. Tu m'as lancé comme une malédiction qui tourne et se retourne dans ma tête. Je n'arrive pas à l'éloigner.

A ma grand-mère paternelle
Mémé, tes yeux s'attristent parfois un peu trop vite, mais tu es là, tu écoutes et tu conseilles. Je t'aime.

Posté par yonaka à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Lettre aux femmes qui m'entourent

Nouveau commentaire